Raufer

Le coup d’œil de Philippe Randa : les petits plaisantins d’Allah-qu’elle-est-bien-bonne !

« Petits plaisantins » : qu’en terme si gentils, si doux, presque cajoleurs, sont ainsi désignés les instigateurs des fausses alertes à la bombe qui se multiplient plus vite encore ces temps-ci qu’un coronavirus. Par qui ? Mais par « la » grande gueule du gouvernement, le guère aimable habituellement Éric Dupont-Moretti, Garde des Sceaux durant ses heures de bureaux et pourfendeur de fachos le reste du temps (sachant que pour lui, le fascisme commence à la droite de François Bayrou).

Pourquoi minimiser ainsi ceux qui – tous gamins, assure-t-on – n’agiraient que pour « passer le temps » et « rigoler un coup dans ce monde de brutes » ?

« Aucune des personnes interpellées ne revendique un quelconque positionnement politique », nous assure France Info… Fort bien… et certains des interpellés ont seulement « des antécédents judiciaires », mais aucun n’a « été condamné pour des faits similaires » : on est content de le savoir.

On respire… pour l’avenir de ces petites canailles aussi, puisqu’ils sont tous mineurs (et de sexe mâle) : la Justice n’ayant donc guère de possibilités de leur infliger de trop douloureux châtiments, gageons qu’elle se ratttape sur le porfeuille de leurs parents car comme bon-grand-papa-Dupont-Moretti l’a expliqué aux micros de RTL : « Ce sont les parents qui vont payer les conséquences financières ! »

T’à qu’à croire, Grégoire : si les « polissons » (courbons-nous au même vocabulaire de bisounours que le Garde des Sceaux) sont nés avec une cuillère en argent dans la bouche, sans doute ! Peut-être ! pourquoi pas ! Et tant mieux ! Leurs géniteurs n’avaient qu’à mieux les élever, n’est-ce pas ?

Mais étonnamment, aucune mention n’est faite de l’origine sociale des boutonneux de la « poilâde » à la fausse alerte. Quant à leur origine ethnique, il est, comme on le sait, interdit en France de poser la question qui serait pour beaucoup une réponse en soi.

Ce qui est étonnant, également, c’est que personne ne s’interroge sur la possibilité que ces fausses alertes à la bombe à répétition finissent par lasser, surtout avec leurs conséquences financières… et qu’on finisse par y prêter moins, puis plus du tout d’attention au point de relâcher la surveillance, puis de ne plus donner d’ordre d’évacuation des bâtiments ou autres lieux bondés de monde…

Ce qui contrariraient certes les « petits plaisantins d’Allah », mais pas plus que cela les auto-proclamés guerriers du prophète… Vous savez, ceux qu’on appelle les Fous d’Allah !

Ou ces « résistants », suivant affinités !

Philippe Randa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *