Cinéma

Le coup d’œil de Philippe Randa : l’Histoire jugera les offenses

D’un côté à l’autre de l’Atlantique, le conflit israélo-palestinien semble désormais au cœur des campagnes électorales, que celles-ci soient présidentielles ou européennes. La preuve par ces campus américains où l’on interdit aux étudiants à calotte d’entrer en cours et par l’université de Sciences Po Paris où des étudiants pro-Palestiniens occupent et bloquent l’accès aux locaux… avec une exception notoire pour Rima Hassan, candidate de la France insoumise aux élections européennes, qui leur a rendu hommage en déclarant : « Ces étudiants sont en train véritablement de porter l’honneur de la France. »

D’où une levée d’imprécations tous azimuts pour dénoncer les propos de la dame, les manifestations d’étudiants et la haine des Juifs, puisque, selon la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation Sylvie Retailleau, « les lignes rouges sont franchies »… ce dont certains avaient toutefois commencé à se douter depuis les massacres de civils israéliens le 7 octobre 2023 par le Hamas palestinien et les 30 000 tué(e)s de l’offensive israélienne, toujours en cours, dans la bande de Gaza.

Pro-Palestiniens et Pro-Israéliens sont donc au cœur de l’actualité à s’invectiver, se dénoncer, se menacer et parfois même à se lyncher, en espérant sans doute, les uns tout autant que les autres, franchir tôt ou tard le pas fatidique de s’entretuer dans la haine et la vilaine humanité autant que faire se peu, mais il y a aussi ceux qui les observent avec… circonspection.

Ce sont ceux qui depuis plus d’un demi-siècle furent traités de racistes, d’antisémites, de nostalgiques des heures les plus sombres, etc., etc., etc. parce qu’ils prévoyaient, annonçaient, prévenaient leurs compatriotes de ces temps barbares qui allaient survenir sur fond d’invasion migratoire, de lois liberticides, de chape de plomb de discours politiquement corrects,…

Ils n’ont pas été entendus et continuent toujours à être ostracisés, insultés, dédaignés parce que les actuels acteurs des médias et du monde politique ne voient aucun intérêt intellectuel ou électoral à changer de discours à leurs égards… et l’âge de leurs artères ne leur permet guère, pour la plupart, d’être encore parti prenante dans le débat… ou d’espérer pour le moins qu’on leur rende justice. Seule l’Histoire jugera désormais si ce n’est pas eux, et eux seuls, qui ont véritablement porté l’honneur de la France…

Les plus sages se consoleront néanmoins en suivant ce judicieux conseil de Lao-Tseu : « Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre. »

À l’évidence, le défilé a commencé…

Philippe Randa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *