reporters

Le coup d’oeil de Philippe Randa: Quand des « néonazis » menacent le Finistère, Bécassine sonne le tocsin !

Des « chemises brunes » affûtent-elles leurs couteaux sur les trottoirs bigoudens ? Font-elles le nettoyage par le vide dans les bibliothèques de Morlaix ? Le sang coule-t-il dans ses caniveaux comme dans ceux d’une vingtaine d’autres villes bretonnes ? C’est à croire… car figurez-vous qu’un tract « décoré de croix gammées, appelant les “compatriotes de race blanche” à s’unir face aux juifs, aux pédo-LGBT et à l’immigration » circule ! Déjà une vingtaine – rendez-vous compte ! – de mairies de la région l’ont reçu !

Scandalisés – on le serait à moins, n’est-ce pas ! – les élus ont immédiatement fait savoir qu’ils entendaient « poursuivre les auteurs en justice ! » et le Préfet annoncé l’ouverture d’une enquête ! Aux armes, citoyens, l’outrage est dans les boîtes à lettres !

« Dans les municipalités qui ont reçu ce courriel, c’est la stupéfaction et la colère », rapporte le site Franceinfo, et Jean-Paul Vermont, maire socialiste de Morlaix, « très énervé de voir, qu’en 2023, on puisse encore se référer à cette idéologie. C’est dramatique de bêtise » l’a, lui-même, sans tarder signalé à la maréchaussée avec dépôt de plainte, fustigeant comme il se doit les auteurs de l’infâmie : « Honte à ceux qui s’associent aux nazis, aux antisémites, aux racistes et homophobes »…

Comble de lâcheté des auteurs dudit-tract, ceux-ci se réfugient sous une appellation jusqu’ici inconnue de toutes celles, diverses et variées, de la « bête immonde » et joignables grâce une adresse internet les dissimulant plus que probablement à l’autre bout du monde, derrière le troisième cabanon d’une zone en friche du Groboukistan oriental… ou dans les environs !

Mais les inspecteurs Clouzot de la répression de la haine extrémiste de droite (forcément de droite, la haine ! l’amour est à gauche, tout le monde devrait le savoir) ont sûrement déjà retroussé leurs manches et on va voir ce qu’on va voir… À moins qu’un événement chassant l’autre, on n’en parle déjà plus demain matin… ou que ce tract ne soit finalement qu’une provocation/manipulation de militants d’ultra-gauche – au fait, oui, et pourquoi pas ? – et qu’il leur sera alors aussi judicieux que fermement conseillé de refermer plus vite encore un dossier à peine ouvert.

Mais bon ! Incontestablement, et pour reprendre les termes appropriés de monsieur le Maire de Morlaix, un tel tract est incontestablement « honteux » et « dramatique » de bêtise, nul esprit saint ne pourrait dire le contraire sur le fond… mais, au fait, tous ces élus finistériens ont-ils également fait d’identiques déclarations après les annonces de suicide d’enfants victimes de harcèlement scolaires ? Ou après celles des violences subies par les victimes quotidiennes de racailles dépourvues de la moindre conscience du bien et du mal ?

Qui en douterait ? Ou sinon, leurs réactions totalement disproportionnées pour un aussi vulgaire que débile et suspicieux tract, ne seraient-elles pas tout autant « honteuses », « dramatiques » et parfaitement « indignes » ?

Philippe Randa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *